République des Canuts
Lyon - La Croix-Rousse
La face cachée du Gros caillou
Telle était intitulée l’accroche de cette soirée. Les sociétaires, les participants au projet de réhabilitation du  Gros caillou et le public qui avait vu les annonces dans la presse locale, se sont retrouvés à la Maison des  Associations (Lyon 4e) le 27 février 2015.  Philibert Varenne, notre ministre de la Culture a ouvert cette soirée qui a été organisée autour de trois  interventions. Tout d’abord, celle de Stéphane Gaillot, géomorphologue du Service Archéologique de la  ville de Lyon, qui nous a fait découvrir l’origine et la constitution du Gros caillou. Puis, c’est au tour de  David Kimelfeld, maire du 4e arrondissement, qui nous a donné des nouvelles du dossier de réhabilitation.  Avant que Gérard Truchet, notre président, ne conclue par une conférence sur le Gros caillou et ses  légendes. Par définition, le Gros caillou est un bloc erratique, c'est-à-dire un bloc de roche déplacé par un glacier  jusqu’à la fonte de celui-ci. Avec Stéphane Gaillot, nous avons remonté le temps de plusieurs milliers  d’années pour essayer de suivre le périple de ce bloc depuis sa chute d’une paroi des Alpes sur le glacier qui  recouvrait la Croix-Rousse et qui l’a déposé sur les pentes lorsqu’il a fondu.  Un clin d’œil au mammouth de Choulans qui a rejoint son écrin à la Confluence et la présentation de  quelques spécimens de roches ont ponctué ses propos.  Nous ne regarderons plus de la même manière ce Gros caillou. Ensuite, c’est David Kimelfeld qui a rappelé le projet de réhabilitation et son avancement. Tous les éventuels  problèmes sont levés. Il ne resterait plus qu’à expliquer aux petits gones qu’il sera toujours possible  d’escalader le Gros caillou surélevé. Preuve en est, que leurs aïeux et quelques membres de l’assistance le  faisaient.  Une date a même été avancée, 2016 pour l’inauguration de la remise en valeur du Gros caillou. Il va falloir  tout mettre en œuvre pour que cela soit tenu.  Pour finir, Gérard Truchet nous a rappelé, que c’est grâce à l’amélioration des conditions de vie avec la  création d’une Ficelle, que le Gros caillou a été découvert. Il a tout de suite été “adopté” par les Croix-  roussiens qui en ont fait leur monument. On suit donc ses mutations depuis sa découverte à sa position  actuelle qui a déclenché le projet de sa remise en valeur. Pour le côté louanges et légendes, c’est d’abord le poème de Camille Bérard qui a été lu. La légende du Gros  caillou de Claudius Mathevet n’a pu être lue pour respecter l’horaire, mais Gérard Truchet, l’a promis, il la  donnera à une prochaine occasion. Le récit mythologique de Zeus a quant à lui été évoqué. Une épopée très  surprenante que l’on ne retrouve pas dans les cours d’Histoire...  Avant que chacun ne reparte, il était possible de voir ou revoir les panneaux présentant les différents projets  que nous avions reçus, complétés de photos d’autres blocs erratiques que l’on peut trouver sur Lyon et les  environs proches. La prochaine étape est donc de faire avancer le dossier pour que le projet arrive à son terme en 2016. 
Accueil Remonter
Nous contacter  |  Plan du site  |  Mentions légales  |                                                     |  © République des Canuts 2015
Accueil Remonter
Ajoutez notre site à vos favoris
Cliquer sur l’aperçu pour agrandir
Après la conférence, les discussions... Après la conférence, les discussions... Sans oublier, un pot pour clôturer la soirée. Peinture du Gros caillou France Martin au milieu des panneaux de l'exposition Philibert Varenne ouvre la soirée Stéphane Gaillot, Gérard Truchet et Philibert Varenne Gérard Truchet, Stéphane Gaillot, Jeris Castelbou et Philibert Varenne Stéphane Gaillot Coupe géologique au niveau du tunnel de la Croix-Rousse Mammouth de Choulans (musée de la Confluence) David Kimelfeld et Gérard Truchet Gérard Truchet et Jeris Castelbou Mur peint CitéCréation représentant la Ficelle Croix-Pâquet Le Gros Caillou au début du XXe siècle (source BNF) Les projets Les projets Les projets